Damien van der Stegen

Lifting temporal non endoscopique

Lifting temporal non endoscopique - SoFCPRE

Le lifting temporal permet d’améliorer les stigmates du vieillissement de la région de la tempe. Cette région se situe entre les régions frontale et cervico-faciale qui peuvent bénéficier aussi d’un lifting. Le lifting temporal qui peut être réalisé isolément est, en pratique, souvent associé à une chirurgie des paupières (blépharoplastie).
Cette intervention permet de traiter l’affaissement de la partie latérale du sourcil, de déplisser la patte d’oie et de mettre légèrement en tension la peau de la partie externe des paupières.
Elle n’a pas pour but de modifier les traits mais de replacer les structures anatomiques, en particulier la queue du sourcil dans la position qui était la sienne quelques années auparavant.

Lifting temporal non endoscopique - Les Résultats

Au bout de deux à trois mois, on peut avoir une bonne idée du résultat final.
L’amélioration physique s’accompagne en règle générale d’un mieux être psychologique.
Si dans les quelques années qui suivent, l’indication d’un lifting cervico-facial était posée, une nouvelle intervention au niveau temporal ne serait pas nécessaire. Des injections de toxine botulique espacées et régulières dans les fibres orbitaires du muscle orbiculaire permettent de maintenir plus longtemps le résultat en diminuant l’effet abaisseur de ce muscle sur la queue du sourcil. Par contre, le processus de vieillissement de la peau continue et l’entretien de cette dernière par des procédés médicaux et cosmétiques est tout à fait conseillé.


(Pour en savoir plus télécharger le fichier PDF)

Auteur : SoFCRPRE Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique.


A SAVOIR: Informations issues des fiches d'informations de la Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique SoFCPRE L'objectif est de vous livrer une information vous permettant de juger des intérêts du lifting temporal non endoscopique