Une Question? Un Rendez-vous

L'abdominoplastie

Un ventre mince, tendu, laissant transparaître la musculature sous-jacente ?

Un ventre plat, simplement plat, qui ne déborde pas telle une bouée d’enfant au-dessus de la ceinture ? Un ventre avec une belle peau, sans vergeture ni fripure ? Un joli ventre même un peu rond, féminin ?

Grossesses, prises de poids et manque d’activité physique abîment le ventre et la silhouette apparait alors alourdie et peu tonique.

Les grossesses, les prises de poids et le vieillissement modifient le ventre. Il peut s'agir d'un abdomen modérément distendu pour lequel une intervention esthétique associant lipoaspiration et petit lifting abdominal avec cicatrice courte dans le pubis est suffisante.

Il peut s'agir d'un ventre beaucoup plus abîmé avec tablier abdominal recouvrant le pubis. Dans ces cas l'intervention associe une lipoaspiration, une remise en tension musculaire et une grande résection cutanée. La cicatrice est longue, plus ou moins discrète les premières années mais le résultat est spectaculaire sur la silhouette.

Une prise en charge partielle par l'Assurance Maladie est possible dans ce second cas.

avant l'opération d'abdominoplastie

L'intervention chirurgicale : la chirurgie du ventre

Elle se pratique sous anesthésie générale ou loco-régionale et dure entre 1 et 2 heures 30. L'hospitalisation est 12 à 72h selon l'importance du geste chirurgical.

La chirurgie abdominale intervient aux trois niveaux lésés ou inesthétiques:

  • La paroi musculaire : la fermeture du diastasis des muscles droits (et des petites hernies ombilicales ou de la ligne blanche) et parfois la plicature des muscles obliques permettent de remettre en tension la sangle abdominale.
  • Les tissus graisseux : une lipoaspiration appuyée du ventre et parfois des hanches amincit tout le panicule graisseux.
  • L’excédent cutané : enfin la résection de la peau en surplus réadapte la couverture cutanée sur une sangle musculaire retendue et un ventre dégraissé.

Dans les grandes abdominoplasties toute la peau située entre le pubis et le nombril est enlevée. L’exposition de la paroi musculaire ainsi que la remise en tension de la peau du ventre nécessitent des décollements significatifs. Ces décollements lèsent un certain nombre de pédicules vasculaires et fragilisent certaines zones cutanées telles la région sus-pubienne. Il faut alors minimiser les tensions de fermeture à ce niveau et utiliser certaines techniques. D’autre part le tabagisme, l’âge et certaines pathologies à retentissement vasculaire comme le diabète de type 2 peuvent contre-indiquer cette intervention.

croquis de l'opération de chirurgie esthétique pour l'abdominoplastie

Les suites de l'intervention chirurgicale

Les douleurs sont variables et parfois vives lorsqu'un geste musculaire est pratiqué. Les ecchymoses disparaissent en 2 semaines. Une insensibilité du ventre (sensation cartonnée) est normale durant plusieurs mois. Les ablations de fils et d’agrafes sont réalisées à partir du 6e jour. Une prévention des accidents thromboemboliques par injection d’héparine est indispensable une dizaine de jours. Le port d'une ceinture de contention abdominale et de bas de contention durant 1 mois est nécessaire.

Les cicatrices souvent rosées au début, blanchissent en 6 à 24 mois mais nécessitent un suivi attentif avec, parfois, l'utilisation de crèmes et patchs afin de les minimiser. Des règles hygiéno-diététiques strictes et, 3 mois après l'intervention, une rééducation de la paroi musculaire abdominale permettent d'affiner le résultat.

Les complications

Hormis les complications classiques et rares de tout acte chirurgical (accidents anesthésiques, hématomes, infection, problèmes de cicatrisation) il existe peu de problèmes spécifiques aux abdominoplasties.

Les accidents thrombo-emboliques à type de phlébite sont exceptionnels mais peuvent se révéler graves.

Des problèmes de cicatrisation avec nécrose cutanée sont rares mais classique chez les fumeurs, les diabétiques et les patients de plus de 50 ans. Dans ces cas, les soins post-opératoires sont longs et fastidieux.

Dans les grandes abdominoplasties, un épanchement séreux ou sérome, la 2e semaine est classique quoique peu fréquent, mais ne compromet pas le résultat final.

L'aspect cicatriciel est parfois décevant avec une cicatrice longtemps inflammatoire et élargie.

Abdominoplastie, Ce qui est important

photos d'abdominoplastie à Lyon avant apres

L’abdominoplastie consiste en une lipoaspiration du ventre associée à une résection de l’excédent cutané et se traduit par une inévitable cicatrice sus-pubienne basse. Cette intervention peut donc être plus ou moins importante et, bien entendu, plus on enlève de peau plus la cicatrice est longue.

La grande abdominoplastie avec transposition de l’ombilic nécessite un certain nombre de précautions (bas de contention, ceinture de contention abdominale, injections préventives d’héparine…). Pour limiter les décollements et les tensions sur la cicatrice, source d’hématome, de sérome, de cicatrice trop haute et hypertrophique, nous réalisons une technique particulière dite à « haute tension supérieure ».

La mise en place de points profonds en traction vers le bas, entre le lambeau décollé et le plan musculaire permet de fermer les espaces morts et de minimiser les tensions sur la suture. Ainsi les suites opératoire sont simplifiées et la cicatrice discrète. L’amélioration esthétique et fonctionnelle est toujours spectaculaire.

Dans les suites de l’intervention sont proposés :

  • un traitement adapté de la douleur avec prescription d’antalgiques morphiniques si nécessaire,
  • un accès au chirurgien 24h/24 en cas d’urgences via une application smartphone,
  • un suivi téléphonique par l’infirmière du cabinet,
  • l’ablation des fils et/ou agrafes et mise en place du pansement siliconé par l’infirmière du cabinet,
  • les 3 semaines suivant l’intervention, une consultation par semaine avec réalisation d’une séance de LED pour minimiser la cicatrice et contrôle du chirurgien

Photos d'abdominoplastie Avant-Après

Quelques articles du blog


ABDOMINOPLASTIE ET « HAUTE TENSION SUPÉRIEURE »

Les abdominoplasties sont des interventions classiques dont la finalité est, selon les cas, de « dégraisser » le ventre par lipoaspiration, retendre la sangle musculaire par sutures musculo-aponévrotiques et lisser le ventre par résection de l’excédent de peau. Qu’elles soient limitées (minabdominoplasties) ou étendues avec transposition de l’ombilic ces abdominoplasties nécessitent toujours un décollement sous-cutanée et entrainent forcément une tension sur la cicatrice. Il peut en résulter certains inconvénients:
– hématome et/ou sérome liés au décollement
–nécrose cutanée de la région au-dessus du pubis par dévascularisation du lambeau
–ascension inesthétique et aspect hypertrophique de la cicatrice.
Lire La Suite


ASSURANCE MALADIE (AM) ET ABDOMINOPLASTIE

« J’ai beaucoup hésité avant de prendre rendez-vous avec le Docteur Van Der Stegen. Ce n’est pas une démarche si facile, il faut combattre pas mLes impératifs budgétaires entraînent de plus en plus un durcissement des conditions de remboursement des actes de chirurgie plastique. Concernant les abdominoplasties, le patient doit impérativement présenter un « handicap fonctionnel », c’est à dire soit un tablier abdominal recouvrant partiellement ou totalement le pubis, soit un grand diastasis des muscles droits de l’abdomen (écartement des abdominaux).
Lors de la consultation initiale une Demande d’Entente préalable (DE) doit être effectuée. Celle-ci est suivie d’une rencontre avec un médecin conseil de l’AM qui donnera ou non un avis favorable.
En cas de refus, et à moins de demander un recours avec expertise médicale, l’intervention est considérée comme esthétique. Tous les frais s’y rapportant (ordonnances, bilans biologiques, honoraires, frais de clinique…) sont à la charge du patient. La Mutuelle complémentaire ne peut intervenir. La prescription d’un arrêt de travail n’est pas possible.Lire La Suite


Blog chirurgie et médecine esthétique à Lyon