Greffe de cheveux à Lyon

Chirurgie esthétique du visage

La micro-greffe de cheveux

Une chevelure dense, longue ou courte; un cheveu sain, tonique et brillant ; une coiffure qui s’exprime, dynamique et volontaire ou sophistiquée et soignée… Coup de soleil en été, froid en hiver, aspect vieilli prématuré, l’alopécie intéresse pourtant près de 2 hommes sur trois au-delà de 35 ans. Les microgreffes de cheveux sont actuellement la meilleure solution, les techniques par expansion ou lambeaux de cuir chevelu n’ont plus beaucoup d’indications.
La « miniaturisation » des greffons (1 à 3 cheveux) autorise des résultats naturels et il y a bien longtemps que l’on ne voit plus les « champs de poireaux » caractéristiques de la période de début des greffes de cheveux.
La calvitie masculine est fréquente et intéresse plus ou moins deux hommes sur trois au-delà de 35 ans. Il peut s’agir d’alopécies discrètes (golfes temporaux) ou marquées (tonsure voir alopécie hippocratique) pour lesquelles le retentissement psychologique est significatif de par l’aspect vieillissant qu’elles entraînent. L’alopécie de la femme est plus tardive et plus diffuse.
Les alopécies sont dans la grande majorité des cas dites androgénétiques. Il s’agit d’une « hypersensibilité » des follicules pileux aux androgènes sur certaines zones programmées génétiquement du cuir chevelu. Le renouvellement du cheveu s’accélère avec, chaque fois, un poil plus fin. La perte de cheveux est irrémédiable mais, fort heureusement, cette calvitie n’intéresse jamais les zones occipitales et temporales basses (couronne).

Microgreffes de cheveux, ce qui est important

Pour ce qui est des techniques nous pensons la FUE (Follicular Unit Extraction) plus indiquée sur les alopécies modérées ou chez les patients aux cheveux très courts.
La bandelette nous parait par contre indispensable pour les grandes alopécies lorsqu’un nombre important de greffons est nécessaire. Dans tous les cas, bien que très minutieuse, il s’agit d’une petite chirurgie assez simple donnant constamment d’excellents résultats entre des mains entrainées.
D’autres techniques aident au ralentissement de la perte de cheveux. L’association mésothérapie – LED ou PRP (Plasma riche en plaquettes) – LED est intéressante. La mésothérapie amène des minéraux et vitamine, le PRP des facteurs de croissance et les LED stimulent par la lumière l’activité des follicules pileux.

L’intervention de greffe de cheveux

Les techniques de microgreffes existent maintenant depuis plusieurs années et l’évolution se fait vers la miniaturisation des greffons permettant ainsi des résultats très naturels. Les greffons n’excèdent plus 2 à 3 cheveux et l’époque des punchs de 6 à 10 cheveux avec ses résultats en « champ de poireaux » est révolue.
Ces interventions sont réalisées sous anesthésie locale.
Deux techniques sont réalisées actuellement.

  • Les microgreffes sur bandelettes sont pratiquées à partir de la découpe d’une bandelette de cuir chevelu prélevée en zone chevelue (couronne). Ce prélèvement est bien entendu suturé avec une cicatrice résiduelle habituellement fine et discrète. Les bandelettes sont découpées afin d’obtenir les microgreffons. Ceux-ci , réimplantés en zone alopécique, comportent 1 à 4 cheveux. Une séance de 3 à 4 heures permet la greffe de 3000 à 4000 cheveux (soit 1000 à 1300 greffons environ).
  • La technique FUE (Follicular Unit Extraction) consiste à prélever des greffons de 1 à 3 cheveux en zone chevelue sans résection de bandelette. Chaque greffon est prélevé indépendamment ce qui nécessite le rasage de toute la zone de prélèvement. Il n’y a donc pas de cicatrice résiduelle mais l’intervention est plus longue et permet la greffe de 2000 à 3000 cheveux en 5 à 6 heures (soit 800 à 1000 greffons environ).

Les suites chirurgicales de la microgreffe de cheveux

Les suites sont très simples hormis l’apparition rare d’un œdème du front que l’on peut prévenir par un traitement corticoïde durant 3 jours. La zone prélevée peut supporter un shampoing dès le lendemain alors que la zone greffée doit attendre trois jours. La reprise de l’activité est habituelle dès le lendemain ou surlendemain. La chute des cheveux greffés (stress opératoire) est habituelle et l’ on note une repousse à partir de la fin du deuxième mois. La densification des zones implantées nécessitera environ 8 à 10 mois.

Les complications des microgreffes de cheveux

Hormis les complications classiques et rares de tout acte chirurgical sous anesthésie locale (accidents allergiques, infection, problèmes de cicatrisation) il existe peu de problèmes spécifiques aux greffes de cheveux.
Dans les grandes alopécies le résultat d’une seule séance peut-être un peu décevant. Deux voire trois séances (rarement) peuvent s’avérer nécessaires.
Les cheveux greffés provenant des zones occipitales sont définitifs mais n’empêchent pas l’évolution des cheveux déjà en place. C’est pourquoi, une alopécie androgénétique évoluant dans le temps, plusieurs interventions sont souvent justifiées

+ de 15 années de pratique de la chirurgie plastique et esthétique.

Accompagnement et suivi personnalisé de chaque patient

Accès au Chirurgien post opératoire 24h sur 24h

Satisfaction client 5*: vérifiez l'avis de nos patient(e)s

3 séances de luminothérapie cicatricielle incluse

Contact du cabinet de chirurgie esthétique et plastique à Lyon et Saint-Etienne

N'hésitez pas à prendre contact avec nous, par le biais de ce formulaire ou en nous contactant directement par téléphone. Nous pourrons ainsi vous fournir toutes informations nécessaires concernant les actes de chirurgie esthétique, chirurgie plastique que nous pratiquons.

Nous pourrons également vous renseigner sur tous les gestes de médecine esthétique que nous proposons dans notre cabinet.