Hommes et plus rarement femmes sont confrontés au problème de la perte de cheveux définitive ou «calvitie ». Les causes sont diverses et variées. Plusieurs solutions sont disponibles selon la situation et le résultat souhaité.

Qui est touché par la calvitie ?

Différentes personnes peuvent être touchées par la calvitie. Les hommes sont cependant plus touchés que les femmes. Voici les types de personne pouvant être atteints par ce problème :

  • Les hommes ou femmes génétiquement prédisposés (alopécies androgéniques)
  • Les personnes avec des problèmes hormonaux ou inflammatoires
  • Les personnes qui suivent certains traitements médicaux

Causes de la calvitie

Certaines maladies comme la teigne ou les pelades, certaines pathologies auto-immunes ou hormonales et certains stress causent ou favorisent la perte de cheveux.

Des traitements comme les chimiothérapies ou autres sont également responsables d’alopécies pas toujours transitoires.

Les alopécies cicatricielles (alopécie fibrosante, lichen, folliculite), plus rares, entrainent une destruction complète et définitive du follicule pileux.

Certains types de coiffures tractant fortement les cheveux en arrière entrainent des alopécies mécaniques. Elles concernent surtout les femmes.

La principale cause d’alopécie est génétique. Il s’agit des alopécies androgéniques caractérisées par une inactivation de certains follicules pileux par les androgènes circulants (hormone mâle). Elle concerne donc essentiellement les hommes mais les femmes peuvent être concernées.

Les symptômes de la calvitie

Dans le cas de l’alopécie androgénétique, la perte de cheveux débute, sur des sujets parfois très jeunes, au niveau des golfes, puis s’étend sur la zone frontale antérieure (houpette) puis vers le sommet du crâne (vertex). L’évolution est variable, certaines alopécies se stabilisant, d’autres évoluant rapidement en un quinzaine d’années. Plus rare chez la femme, l’alopécie androgénique évolue de façon lente, progressive et diffuse.

La seule partie du cuir chevelu résistant à l’alopécie est la région temporo-occipitale ou couronne hippocratique. Sur cette zone, les cheveux ne sont pas sensibles aux androgènes.

Une fois l’alopécie complète, il n’y a alors qu’une seule solution: la greffe chirurgicale.

Les solutions

Les solutions cosmétiques

Ici, on parle de shampoings anti chutes, d’huiles essentielles qui stimulent, de kératine comme poudre densifiante. Les solutions cosmétiques sont la plupart du temps temporaires comme la poudre densifiante qui masque la calvitie. Il y a aussi les produits naturels et végétaux pour activer la microcirculation du cuir chevelu

Les solutions médicales

Les solutions médicales peuvent plus ou moins prévenir la chute. Hygiène de vie, arrêt du tabac, vitamines, minéraux sont classiques.

Certains produits pharmaceutiques tels le Minoxidil° en spray ou le finastéride peuvent ralentir la chute, voir stimuler la repousse mais ne sont pas dénués de potentiels effets secondaires.

Des cures de mésothérapies apportant des vitamines et minéraux par micro-injections, associées ou non à la photobiomodulation par LED sont également envisageables.

Enfin les injections de PRP (plasma riche en plaquettes) obtenues à partir du sang du patient peuvent avoir un effet régénérant.

 

Les solutions chirurgicales

Les greffes de cheveux sont sans aucun doute la solution la plus efficace et la plus durable. S’il y a plus de dix ans, cette technique pouvait être invasive et amenait à un résultat qui laissait souvent à désirer, elle a de nos jours bien évoluée avec des microgreffons et permet désormais des résultats très esthétiques.