Une Question? Un Rendez-vous

Texture de la prothese mammaire

Prothese mammaire : texture de l'implant mammaire

Les implants mammaires sont formés d’une enveloppe en silicone et contiennent un gel de silicone le plus souvent ou plus rarement du sérum physiologique. L’enveloppe de ces prothèses mammaires peut-être lisse, texturée c’est-à-dire irrégulière avec de multiples aspérités ou lisse recouvert d’une mousse de polyuréthane. Pour les prothèses texturées on parle de micro ou macro-texturation selon l’importance des irrégularités celles-ci étant obtenues par moulage ou projection de silicone.

Les implants texturés ont été introduits sur le marché car l’on pensait que les aspérités des parois, en désorganisant l’orientation des fibres collagènes cicatricielles, réduiraient les rétractions péri-prothétiques ou coque (durcissement cicatriciel du sein). En fait, l’origine des coques semble davantage inflammatoire que mécanique.

La différence entre implants lisses et micro-texturés ne semble pas évidente. Seule la macro-texturation entraîne un « effet velcro » qui fixe la prothèse dans la loge, ce qui nous paraît intéressant pour les implants anatomiques qui ont un sens de positionnement. Malheureusement cette caractéristique semble favoriser le très rare lymphome anaplasique à grandes cellules (LAGC) et fragiliser la paroi de la prothèse davantage sollicitée du fait de ses adhérences. De ce fait nous préférons, lorsqu’un effet velcro est nécessaire, utiliser des implants mammaires recouverts de polyuréthane. Cette couche permet de fixer la prothèse et d’autre part, réduit le risque de rétraction périprothétique (coque). Le polyuréthane est éliminé en une année et laisse un implant lisse.

De notre point de vue, les parois lisses ou recouvertes de polyuréthane ont chacune leurs avantages et inconvénients :

Prothèses lisses :

  • - soutenues par les bords de la loge uniquement, déplacements possibles en cas d’implants lourds et/ou de tissus de soutien fragiles,
  • - peu d’interactions entre la paroi et les tissus au contact et donc probablement moins d’usure,
  • - « massages » et compressions à visée anti-coque possibles assez rapidement.

Prothèses polyuréthane :

  • - soutenue par toutes ses surfaces (« effet velcro »), pas de déplacement ou rotation, très peu de coque,
  • - impossible à déplacer avant 6 à 12 mois.
  • - quid des effets du polyuréthane qui est éliminé.

En somme nous nous orientons actuellement sur des implants lisses ou microtexturés lorsque la forme ronde est choisie. Bien entendu, le polyuréthane est de mise pour les implants anatomiques.

Prix chirurgie mammaire

prix augmentation mammaire

4200€ à 5500€ (si cure de ptose associée)

prix lifting des seins

3800€ à 5000€

prix reduction mammaire

2500€ à 3500€ (dépassements d'honoraires chirurgicaux et anesthésiques)

L'implant mammaire ou la prothèse mammaire